Rechercher
  • Marie Pronovost

Augmentation du directeur de 0,5% juin 2022 et effets sur le taux variable fermé.

Dernière mise à jour : 3 juin

Comme anticipé par plusieurs économistes, la Banque du Canada (BC) a augmenté son taux préférentiel de 0,5% pour une troisième fois consécutive cette année. Elle avait d’abord haussé son taux directeur de 0,25% en mars 2022 et une deuxième fois de 0,5% en avril pour un total de 1,25% ce qui porte le taux directeur, en date d’aujourd’hui, à 1,5%.


Le taux directeur actuel a un écart de 0,25% par rapport au taux avant pandémie en mars 2020 comme l’illustre le graphique ci-dessous (ligne bleue) et le taux préférentiel est présentement 3,7%.

Le taux préférentiel est une constante du taux directeur utilisé par les institutions financières pour déterminer le taux variable hypothécaire octroyé. Le taux préférentiel en date du 1er juin est de 3,7% et un rabais ou une prime discrétionnaire est appliquée en fonction du produit choisi. Pour le taux variable fermé 5ans les rabais de taux actuels se situent entre 0,45% et 0,95%. Ce rabais de taux est appliqué sur le taux préférentiel pour la durée du terme déterminée. Les taux variables fermés 5 ans se situent donc entre 2,75%-3,25% dépendamment des institutions financières et types de produits. Pour le variable ouvert la prime est ajoutée au taux préférentiel et elle varie entre 0% et 0,5%. Le taux de marge de crédit hypothécaire se situe donc entre 3,7% et 4,2%.


La politique monétaire de la BC d’augmentation des taux vise essentiellement à faire diminuer l’inflation de 6,8% à sa fourchette cible de 3,2%-5,1%. Elle craint que, sans cette intervention, le risque d’inflation s’enracine et s’accroit sur une plus longue période.

Cependant, certains économistes persistent à penser qu’il ne s’agit pas d’une inflation causée par une demande excessive créant ainsi un effet de rareté mais plutôt par un manque d’approvisionnement circonstanciel qui aurait dû entrer dans l’ordre naturellement. La guerre en Ukraine a accentué les incertitudes et les pressions à la hausse sur le prix de l’énergie ce qui a contribué à la perte de contrôle reliée à l’inflation créant ainsi une spirale à la hausse des prix.


Dans ce même ordre d’idée, l’inflation a diminué de 6,8% en avril à 6,3% ce qui pourrait éventuellement contribuer à une augmentation modérée par rapport au anticipation de 0,75% du taux directeur en fin d’année.


Voici les prochaines dates des communiqués à venir :


Calendrier 2022

DATES

PUBLICATIONS

26 janvier

​Taux directeur et rapport sur la politique monétaire

​2 mars

​Taux directeur

13 avril

​Taux directeur et rapport sur la politique monétaire

1er juin

​Taux directeur

13 juillet

​Taux directeur et rapport sur la politique monétaire

7 septembre

​Taux directeur

26 octobre

​Taux directeur et rapport sur la politique monétaire

7 décembre

​Taux directeur

Communiqué de la Banque du Canada


Marie Pronovost